LA FÉE MORGAN et SON MONDE
FILLE DE DANA
CELTIK IRISH LEGEND
search_left
 
Vign_560594_2002580441332_1748246914_947948_2094523231_n
Merci Didier, pour cette magnifique image
 
broceliande
LA FORET DE BROCELIANDE
Vign_062
Un lieu mythique, entre réel et imaginaire
Les forêts sont peu décrites dans la légende arthurienne : une seule fois, chez Chrétien de Troyes, est signalée la forêt de Brocéliande en Petite Bretagne comme un lieu où se manifestent des merveilles. Les textes parlent de la "forêt aventureuse" comme un espace unique d'épreuves et d'enchantements. Plus elle est épaisse, profonde et impénétrable, plus elle attire les chevaliers en quête d'aventure : "À leur sortie du château, ils se séparèrent, et s'engagèrent dans la forêt, chacun de son côté, là où elle était la plus épaisse, là où ils ne voyaient ni chemin ni sentier." (La Quête du Graal)
 
broceliande5
LA FORET DE BROCELIANDE
Vign_306220_3746183576910_1345903749_33626660_422496270_n
Pour découvrir la forêt de Brocéliande,
laissez-vous guider par le parfum des fées...

La forêt de Brocéliande n'existe pas sur les cartes officielles... mais à bien y regarder, la forêt de Paimpont conserve en elle la trace des légendes du roi Arthur et de la quête du Graal, des chevaliers de la Table Ronde, de Merlin et de l'épée Excalibur... Pourtant vous pouvez traverser la forêt de Paimpont sans jamais trouver Brocéliande. C'est notre regard sur la vie qui nous en fait voir le merveilleux. La forêt de Brocéliande loge au fond de nos cœurs, saurons-nous la trouver ? Et qu'en est-il du secret de la fontaine de Jouvence ?


Au printemps, la vallée de l’Aff se couvre d’orchidées et d'ajoncs qui ennivrent le promeneur du parfum inimitable des fées. Prend garde promeneur, de te faire lutiner dans le Val sans Retour ensorcelé par Morgane.
 
broceliande11
LA FORET DE BROCELIANDE
 
foret_de_merlin
 
Vign_miroir-aux-fees-broceliande
Laissez-vous charmer par les esprits de l'eau de la Fontaine de Barenton au Miroir aux Fées dans le Val sans retour. Venez vous enraciner dans la roche violette sur les landes de Tréhorenteuc et respirer la lumière avec les esprits du vent de la terre celte.
 
Vign_419059_2517367153461_1831725135_1522815_1330320781_n
Laissez-vous guider par les esprits des arbres remarquables de Brocéliande, du Hêtre du Voyageur au Chêne à Guillotin...
 
Vign_trpdqm47
... venez découvrir les lieux mythiques de la légende du roi Arthur et de la quête du Graal dans la forêt magique de Brocéliande...
 
merlin
 
Vign_ti-amo-lancelot-guenievre-img
Il était une fois... le roi Arthur,
au faîte de sa gloire, choisit Guenièvre pour épouse.

Il dépêche son meilleur chevalier, Lancelot du Lac,
Pour escorter la jeune femme au travers de la forêt
de Brocéliande, jusqu'à Camelot pour les noces.

Ils chevauchent côte à côte, et sur le Pont du Secret,
Guenièvre demande à Lancelot : 'Seigneur qui est ta Dame ?'
Lancelot lui répond : 'C'est vous ma Reine et pour l'éternité...' "

Sans doute connaissez-vous la suite ?
 
merlin2
 
Vign_lrmpy3iy
Près du village de Paimpont, qui compte 1400 habitants, se dresse cette étrange forêt de feuillus, bordée de chênes et hêtres, domaine de l'imaginaire des légendes les plus folles. 

On raconte dans les légendes Celtiques que l'enchanteur Merlin séjourné souvent dans forêt de Brocéliande, il aurait été emprisonné par la fée Viviane, dans une tour magique et invisible et hanterai toujours les lieux. 

A l'ouest de cette forêt coule la fontaine de Barenton. 
Difficile d'accès, Merlin y aurait rencontré Viviane. 

Une légende raconte que l'eau de cette fontaine aurait le pouvoir de guérir les gens. 

De temps a autre des bulles remontent à la surface comme si elle bouillait alors que son eau y est froide, on dit qu'elle « Bout a froid », sans aucune explication.
 
merlin_45
 
Vign_xlqc8y10
La forêt de Broceliande Terre mystérieuse avec ses sortilèges,
ses récits et ses enchantements, Brocéliande vous envoûtera. 

La forêt de Brocéliande vous livrera ses paysages extraordinaires : mégalithes, sources, ruisseaux et étangs, arbres multicentenaires… 
C'est là que Merlin rencontra Viviane. Il choisira de se laisser enfermer par sa bien-aimée et d'y vivre, invisible mais présent, parmi les arbres, les animaux et les étoiles. Présent derrière un arbre, des fougères ou le ruissellement de l'eau, il guide les pas de ceux qui s'aventurent dans cette forêt
 
 
merlin_le_magik
LA FONTAINE DE BARENTON
Vign_dsc_3051_copie
Cette fontaine, dont l'aspect peut paraître banal, cache de nombreux mystères.

Lorsque l'on s'approche de l'eau, on peut voir des bulles s'échappées vers la surface. 

Que sont ces bulles?

Il y a plusieurs réponses. Parmi elles, une légende dit que de cette fontaine naissent les fées de l'eau. Chaque bulle laisse échapper de minuscules fées invisibles à l'oeil nu.

Une autre dit que ces bulles magiques soignent de tous les maux et surtout de la folie! D'où le nom du village qui se situe sur le chemin de la Fontaine : Folle-pensée.

Une autre encore, et elle est pour moi celle qui me parait la plus vraissemblable car de source korrigane. Un dragon banni de FEERIE , aurait trouvé refuge sous terre pour échapper à la cruauté des hommes. Et c'est sous La fontaine de Barenton qu'il aurait trouvé refuge et s'y serait endormi jusqu'à ce qu'il ait été pardonné par les siens!

Cette eau paraît bouillir à certaine période de l'année mais quand on y plonge la main, elle est d'une fraicheur incroyable!

On peut aussi remarquer une margelle de pierre qui se nomme le Perron de Merlin. Ce dernier avait pour habitude de s'y étendre pour se reposer ou pour attendre la venue de Viviane, sa bien-aimée. C'est près de cette fontaine qu'il lui apprit comment faire venir la pluie. Merlin avait ensorcellé le perron. Il suffisait de prendre de l'eau de la Fontaine et de la déverser sur celui-ci. Après quelques minutes, la pluie se met à tomber.

D'ailleurs si vous voulez essayer, ne vous retenez pas! Car cette croyance est tenace et il y a eu dans les années 1950, des processions pendant les périodes de sécheresses pour faire tomber la pluie.

Suivez le Guide
LE TOMBEAU DE MERLIN
Vign_dsc_3055b_12x12
A l'époque, c'était une magnifique allée couverte! Mais, au XIXème siècle, le propriétaire du domaine l'a dynamitée dans l'espoir de trouver le légendaire trésor qui était caché en dessous!!

Il ne reste plus que quelques pierres posées là. N'hésitez pas à vous en approcher, à les toucher et si vous voulez, vous pouvez y déposer une offrande pour qu'un voeu se réalise. De préférence quelque chose qui disparaît très vite (fruits, graines, couronne de lierre ou autre denrée) mais par pitié pas de papiers et autres babioles car sinon, ce tombeau va finir par ressembler à une vraie poubelle.

D'après vous, est-ce vraiment le tombeau de Merlin ? Car d'après la légende, il serait prisonnier dans une prison d'air, issue des cercles formés par Viviane, sa bien-aimée qui voulait le garder pour toujours près d'elle.

Tendez bien l'oreille car le souffle du vent apporte parfois sa complainte! Pour sûr, Merlin vous entend!!!
 
merlin_1_
L'HETRE DE PONTHUS
Vign_les_plus_beaux_arbres_du_monde_hetre_de_ponthus
Si vous ne connaissez pas la forêt, vous n'aurez aucune chance de le trouver. Il en est pourtant un des arbres les plus merveilleux.

Juste une petite indication : il est proche de la FONTAINE DE BARENTON . Et pour le trouver, il faut savoir sortir des sentiers banalisés!

Si les êtres qui peuplent cette forêt, sont près de vous, vous aurez la chance de l'apercevoir.

Imaginez un hêtre, qui normalement ne vit qu'une ou deux centaines d'années, protégé du temps, recouvert de mousse, majestueux.

Qui peut le protéger ainsi?

Si d'aventure, vous le découvrez après une longue marche, gardez-vous de le regarder avant d'avoir repris votre souffle ou bien, il finira de vous prendre votre énergie. Par contre, si vous attendez, il vous insufflera toute sa puissance. C'est une marque de respect que d'attendre!

Respecter cet arbre et il vous le rendra. Et regardez bien autour de vous car lesKORRIGANS et FEES qui les protègent, sont souvent cachés dans les bosquets alentours.

Photos de l'Hêtre de Ponthus
 
merlin_sample
LA FONTAINE DE JOUVENCE
Vign_57013706
Certes ce petit trou d'eau ne paye pas de mine, mais c'est un lieu qui avait un très grande importance dans des temps reculés! 
En effet, chaque année, au solstice d'été, on y référençait sur le "marith" (registre), tous les enfants nés dans l'année. On allumait de grands feux pour réchauffer les enfants car le rituel avait lieu la nuit. Cette fontaine tient son nom du fait que les enfants qui n'avaient pas été présentés l'année de leur naissance, y étaient présentés l'année suivante. Donc, il rajeunissaient d'un an!

Voilà pour les septique et le côté historique!

Mais, moi, je vous conseille d'y plonger la main et de vous laisser submerger par sa fraicheur! Alors, vous vous sentez plus jeune? Non? Et bien, faites comme vous voulez mais, c'est d'elle que je tiens mon éternelle jeunesse!!!
LE JARDIN AUX MOINES
Vign_80ed5bdc-5264-4450-9cd0-7bb26c2d652c_134
Ah! Voyez ici la pleine puissance de Dieu!

Voilà, ce que vous direz quand je vous aurai conter l'histoire du Jardin aux Moines!

Les seigneurs de la forêt avaient pour habitude de festoyer en des lieux cachés et évitaient d'aller prier le Dieu unique.

Régulièrement, Saint Méen, un prêtre du village voisin, les sermonnaient sur leur vie de débauche et les incitait à venir se confesser pour expier leurs fautes. Mais rien n'y fit, les seigneurs continuaient leurs fêtes. Certains moines finirent par s'unir à eux dans leurs orgies quotidiennes et oublièrent même leur statut de moines.

Saint Méen continua de les prévenir mais ils continuèrent.

La colère de Dieu ne se fit pas attendre. Un énorme coup de tonnerre retentit. Toute la région l'entendit. Et à la suite d'un énorme éclair, tous furent transformer en pierre autour de leurs tables de banquet.

Les tables ont aujourd'hui disparu mais les pierres restent toujours pour rappeler à ceux qui restent de respecter une vie pieuse et de ne jamais abuser des bonnes choses.

Je ne serai vous dire qui sont les moines, qui sont les seigneurs, mais en y regardant de plus près, on voit clairement que les deux castes sont séparés: quartz ou schiste, qui est qui ?"
 
foret_magique
L'EGLISE DE TREHORENTEUC
Vign_broceliande_eglisedetrehorenteuc
Si vous passez dans le petit village de Tréhorenteuc, situé aux portes du Val sans retour, n'hésitez pas à visiter l'église. Vu de l'extérieur, c'est une église comme les autres mais elle cache en son sein, mille et un trésors.

Elle fut restaurée de 1942 à 1953 par l'abbé Gillard. Ici et là se mêlent chrétienneté et paganisme. 
A l'origine, l'église était dédiée à Saint Onenne mais elle est vite devenue "l'Eglise du Graal" et dès que vous passerez ses portes, vous comprendrez pourquoi.
Les symboles de plusieurs cultures se croisent. On en perd la tête de bonheur.

L'abbé Gillard y fait un remarquable travail, aidés de deux prisonniers allemands, qu'il fit sortir d'un camp.

On n'entre pas par hasard dans cette église. Un message nous y invite : "La porte est en-dedans". En-dedans de quoi, me direz-vous? Et bien, c'est à vous de le découvrir. En visitant cette église, on fait un voyage dans le temps, dans le mythe arthurien, dans la religion chrétienne mais aussi en nous. Et ce doit être, ce que l'abbé Gillard a dû vouloir dire dans cette phrase. La porte est en chacun de nous et c'est à nous de la trouver!

Parmi toutes ses merveilles, on y voit inscrit le chiffre d'or, lorsque l'on entre par l'entrée principale. Sur le chemin de croix, on aperçoit Morgane la fée devant laquelle le Christ tombe. Chaque vitrail est une oeuvre d'art truffé de symboles et de références cachées. La franc-maçonnerie y a laissé des messages à qui sait les lire.

Les tableaux s'interpellent en s'opposant et en mélangeant le mythe arthurien et la Cène (dernier repas du Christ).
PROMENADE A TREHORENTEUC
 
dream_s_broceliand
L'HOTIE DE VIVIANE
Vign_dsc_3066
L'hôtié de Viviane est un mégalithe circulaire. (Sépulture préhistorique)

La légende dit que Viviane, qui était née dans la forêt de Brocéliande , s'était fait construire un petit refuge sur les hauteurs de la forêt, dans lequel elle aimait se réfugier pour échapper à la vie de palais de son père.

C'est un des lieux où elle se retirait avant de rencontrer Merlin qui lui construisit par la suite, le palais de verre dans le lac de Comper.
LE CHÊNE A GUILLOTIN
Vign_chene_guillotin
Avant ma venue dans la forêt, je n'avais jamais vu un arbre aussi imposant et aussi majestueux. Un arbre que l'on pouvait visiter! Oui, j'ai bien dit visiter. Il y a tellement de place à l'intérieur que l'on peur rentrer à une dizaine de personne, en se serrant bien.

Son âge? Certains lui donne plus de mille ans et je ne peux les contredire tant son diamètre est immense (environ 10 mètres de tour!).

Son nom vient de l'abbé Gullotin, prêtre réfractaire, qui y avait trouvé refuge pour échapper à l'armée républicaine.

Une légende dit que Notre-Dame de Paimpont serait descendue sur Terre et se serait transformée en araignée et aurait tissé une toile pour boucher le trou du tronc par lequel l'abbé serait rentré dans l'arbre.

La troupe qui le cherchait serait passé devant et aurait dit: "L'araignée a tissé sa toile, il ne peut être là!"

Ce qui permit à l'abbé Guillotin de continuer à vivre caché.

Désormais, on ne peut plus y entrer. Le chêne a souffert de la tempête de 1999 et il a fallu le renforcer et bloquer l'accès de l'arbre. Cependant, une plateforme a été aménagée pour que l'on continue à l'approcher et à l'observer.

Chaque année, ce magnifique reverdit et nous laisse admirer toute sa grâce
LE CHENE A GUILLOTIN
 
a_box_of_dream
LE VAL DE SANS RETOUR
Vign_dsc_3073
Il doit son nom à la Fée Morgane qui, selon la légende, enfermait par ses envoûtements les hommes qui n'avaient pas été fidèles, même en pensée, à leur bien aimée. Son château était construit sur les hauteurs du Val pour le dominer et surveiller ses amants prisonniers.

C'est un Val magnifique qui cache en son coeur, de véritables joyaux.

Tout d'abord, l'arbre d'or est une sculpture réalisé par François Davin. Ce châtaignier doré à l'or fin entouré de cinq arbres noircis, le tout entouré d'un cercle de pierres acérés pour le protégé des visiteurs (et maintenant entouré d'un grillage car cela n'a pas suffit à certains qui grattaient l'arbre!), fut inauguré en août 1991 pour ne pas oublié que le terrible incendie qui ravagea le val durant cinq jours. C'est le symbole de la Renaissance!

On y trouve également le miroir aux fées. la légende dit que les fées, par les nuits de pleine lune, viennent y cacher leurs bijoux. Mais, prenez garde! Quiconque voudra leur voler une de leurs pierres, se retrouvera piégé sous les eaux et aura le devoir de ranger éternellement leurs pierres! 

Et si vous poussez la balade un peu plus loin, vous découvrirez un second lac. Eh oui, les fées ont beaucoup de bijoux !!!

Cette vallée a un sol rouge riche en fer. Et le long du chemin qui mène au second lac, vous pourrez découvrir les restes des moulins qui permettaient d'extraire le fer de ce sol. Ouvrez l'oeil, ce sont des montucules qui entourent les ruisseaux et qui ressemblent à des toits de maisons enterrées!
Val Sans Retour en Forêt de Brocéliande
 
myst-01-michael_flatley_the_lord_of_the_dance
LEGENDE DE BARENTON
Vign_39tdqp4a
Extrait de La mythologie Celtique de Yann Brékilien

Un soir qu’Owein, chevalier d’Arthur, devisait avec Kynon, celui-ci lui raconta que s’étant rendu à la fontaine afin de vérifier les prodiges qui lui avaient été contés, il en arrosa la dalle. Aussitôt un immense coup de tonnerre éclata accompagné d’une averse de grêle. Puis un chevalier noir l’attaqua, et emmena son cheval.

Owein décida aussitôt de découvrir cet endroit. Il chevaucha jurqu’à une clairière où un géant noir, entouré d’animaux, lui indiqua la route. Il arriva à un arbre vert et vit la fontaine et la dalle.

Il versa de l’eau sur la dalle et le terrible orage éclata, plus violant encore que ce que Kynon avait décrit, puis le soleil brilla et les oiseaux chantèrent. Alors qu’il prenait plaisir a écouter ces chants, il entendit des gémissements et vit le chevalier noir. Ils se chargèrent furieusement et brisèrent leurs deux lances, ils tirèrent leurs épée et Owein blessa mortellement le chevalier.

Celui-ci s’enfuit et Owein le poursuivit jusqu’à l’entrée d’un chateau où Owein tenta de pénétrer derrière lui, mais les gens du chateau laissèrent tomber la herse sur lui. Puis ils fermèrent la porte intérieure, le prenant au piège entre la herse et la porte. Il apperçut alors une ravissante demoiselle aux cheveux blond qui s’émut de son sort. Elle lui remit un anneau qui avait la propriété de rendre invisible à volonté. Quand les hommes d’arme vinrent le chercher, ils ne le virent pas courir pour retrouver la jeune fille.

C’est alors qu’ils entendirent de grands cris, Lunet lui raconta qu’on venait de donner l’extrème onction au maître du chateau, son corps fut porté en terre le lendemain et se mettant à la fenêtre, Owein vit la foule suivre le cercueil, et dans cette foule une très jolie jeune femme en habits de deuil jaunes.

Lunet lui expliqua qu’elle était la plus belle, la plus généreuse, la plus noble et la plus sage des femmes, et qu’elle était l’épouse du chevalier, la Dame de la Fontaine. Owein tomba immédiatement amoureux d’elle.

Lunet tenta alors de raisonner la Dame inconsolable en lui expliquant que pour garder la fontaine, il lui fallait un époux, vaillant chevalier pour la défendre. Elle lui proposa donc de se rendre pour elle à la cour d’Arthur. Elle se contenta de rester enfermée dans sa chambre, puis retourna vers la Dame et lui présenta Owein. Mais la Dame ne fut pas dupe, elle compris qu’Owein n’avait pas fait ce long voyage, qu’il était caché au chateau et qu’il était celui qui avait tué son époux.

Elle épousa tout de même Owein qui, depuis lors, garda la fontaine avec la lance et l’épée. Tout chevalier qui y venait, il le renversait.
LA FORTERESSE DU VAL SANS RETOUR
Vign_1666-chateau-wallfizz
Texte issu de Châteaux Fantastiques de Bretagne, rassemblés par Olivier Eudes, édition Terre de Brume

Non loin de Tréhorenteuc, existait autrefois un château enchanté dans lequel on pouvait entrer mais non sortir si l’on avait commis à l’égard de sa dame une quelconque infidélité d’action ou seulement de pensée. C’est Morgane qui l’avait édifié. Morgane était la soeur du roi Arthur. Plus qu’aucune autre fée, elle connaissait le secret des charmes et des enchantements. (…)Réfugiée dans la forêt pour y vivre avec son amant Guyomard, elle fréquentait si peu les humains qu’on ne la croyait plus une femme mais une fée. (…) Un jour, elle s’aperçoit que Guyomard lui échappe. Il lui préfère une demoiselle de grande beauté qu’il retrouve au fond d’un val bien fait pour dissimuler les amours interdites.
Morgane est avertie. Elle accourt. Et surprend les amants dans le moment où ils se donnent “les plus tendres témoignages d’amour”. Peu s’en faut qu’elle n’en meure de douleur. Puis, revenant à elle, elle jette sur le val un enchantement dont la vertu consiste à retenir à jamais tout chevalier errant qui aurait fait à son amie la moindre infidélité.
Guyomard est le premier pris.
Seul un chaste et franc chevalier peut rompre le maléfice. (…)
Suivons Galeschin qui vient de S’y aventurer.Il arrive devant une porte trop basse et trop étroite pour un cavalier. Il descend donc, laisse son cheval, jette son glaive, pose son écu au bras gauche, brandit son épée, et, la tête baissée, s’engage dans une allée longue, étroite et assez obscure.

À l’extrémité de l’allée, il voit deux énormes dragons jeter par la gueule de grands flocons de flamme. Involontairement Galeschin fait un mouvement en arrière. Mais la honte le retient de reculer. Et, au moment où les dragons s’élancent sur lui, il avance.
Ils jettent leurs griffes sur l’écu, déchirent les mailles du haubert, pénètrent dans la chair jusqu’au sang. Le duc ne recule pas : il donne de son épée dans tous les sens. Et passe outre. Une rivière bruyante et rapide se présente alors à lui.Une planche longue étroite, instable, l’enjambe. À peine Galeschin y a-t-il posé le pied que deux chevaliers armés apparaissent sur l’autre rive pour lui défendre le passage. S’il chancelle, il se noie.
Galeschin ne recule pas. Le premier chevalier lève son glaive, le second frappe le heaume. Galeschin glisse dans l’eau. Il se croit perdu. il sent les angoisses de la mort. Mais, comme il était déjà pâmé, on le tire de l’eau avec des crocs de fer. Dans le pré, il ouvre les yeux. Un chevalier le somme de se rendre. Se dressant à genoux, Galeschin ne répond pas. D’un coup d’épée on le fait retomber.(…) Quatre sergents alors le prennent, le désarment et l’emportent dans un jardin où se trouvent d’autres chevaliers. (…) Le duc revient de pâmoison. Chacun le réconforte et le console du mieux qu’il peut. Galeschin apprend alors à ceux qui l’entourent qu’il est le duc de Clarence, fils du roi Tradelinam de Norgalles et compagnon de la Table Ronde. Il y a là Aiglin des Vaux, Gaheris de Caraheu, Kae dit le Beau. Ils lui apprennent comment ils se trouvent retenus dans le Val, comment le plus preux ne doit pas espérer d’en sortir, pour peu qu’il ait faussé de rien ce qu’il devait à son amie.(…) Où trouver le chevalier qui, dans le cours de ses amours, aura constamment éloigné toute oeuvre et tout désir d’inconstance? Est-il un seul fils de mère pur de toute infidélité à l’égard de son amie de coeur?

Au moment même où le duc se lamente ainsi, le plus hardi et le plus franc de tous les chevaliers arrive avec messire Yvain devant l’enceinte vaporeuse. Il laisse Yvain tenter l’épreuve. Yvain échoue.
-Par Dieu, dit Lancelot, il faut savoir aujourd’hui si les deux cents chevaliers prisonniers de Morgane retourneront jamais à la cour d’Arthur.
Et Lancelot de pénétrer à son tour dans le val. Il arrache la langue d’un dragon, étrangle l’autre. Défait les gardiens du pont. Traverse une muraille de flamrnes. Trois chevaliers porteurs de grandes haches lui interdisent un escalier. Il défait les deux premiers, le troisièrne arrache l’épée des mains s’enfuit et va se cacher dans un pavillon sous le lit où dort Morgane. Lancelot, qui le serre de près, prend à deux mains sommier et couvertures, et les renverse “ce dessus dessous”. Morgane pousse un grand cri que Lancelot reconnaît pour être celui d’une femme. il en a grand regret, mais continue la poursuite du chevalier, le joint quelques salles plusloin, le saisit d’une main et, du tranchant de son épée, lui sépare la tête des épaules, Cela fait, il retourne au pavillonet s’agenouille devant Morgane encore tout éplorée -Dame, dit-il, je vous offre la tête de ce félon chevalier, pour l’amende de l’outrage que je vous ai fait sans le savoir.
- Ah! s’écrie Morgane, jamais amende n’effacera pareille injure! (…)
:Un valet accourt. Il dit à Morgane
- Dame, apprenez de merveilleuses nouvelles. La couturne établie par vous est abattue; les sorties sont libres, plus de cent chevaliers les ont déjà reconnu.
En même temps paraît le chevalier Guyomard à qui le Val sans Retour avait été destiné.
-Bien soit venue, s’ écrie-t’il, la fleur de tous les preux!
- Dites plutôt, mal soit-elle venue! répond Morgane. Maudite soit l’heure où tant de hardiesse lui fut donnée. Maudit soit-il pour être venu dans ce val, et honnie soit la dame qu,il a loyalement aimée! Par la vertu de Lancelot la forteresse du val avait disparu. Grâces lui en soient rendues! Moi qui n’ai peut-être pas toujours été un chevalier sans reproche, je me suis promené dans le Val et j’en suis ressorti.
 
myst-02-celtic_spirit_riverdance
 
Vign_422047_233482613400408_100002160138077_488888_34913066_n
Encyclopédie de Brocéliande
Vign_DSC_0051

Pour découvrir toute l'histoire de cette fabuleuse et mystérieuse forêt, cliquez sur l'image  .

DamEnora à Brocéliande
Brocéliande à l'honneur dans Télérama du 23 mai 2012. Vous y retrouverez mon amie DamEnora Conteuse Brocéliande Bretagne ...
Vign_524886_463957206953048_100000163190290_2001182_1446926732_n
 
 
Vign_gestin_lutin_bleu
Et voilà, cela devait bien m'arriver à force de ne pas suivre les sentiers balisés de BROCELIANDE !
Il faut dire que je n'avais pas besoin de suivre les "signes"! Une feuille de fougère qui bouge sans vent, un petit nuage sur un chemin qui semble me dire: "Suis-moi!"
 
POUF! mon pied a dû heurter une pierre. Et là, devant moi, apparût un petit être, les poings sur les hanches, qui me lança : "Eh bien, tu en as mis du temps à trouver!"
Un peu surprise, je lui répondis: "Quoi? Moi?"
- Qui d'autre, pardi?! Tu voulais rencontrer un korrigan ? Alors voilà! Je suis là!"
 
Je saisis mon appareil photo. Mais, je marquai une pause, craignant de le froisser...
 
"Allez viens! Il est temps que les hommes sachent qui nous sommes et qui sont les êtres de Féerie . Comme ça, ils arrêteront peut-être de nous ignorer et de négliger notre Mère-Nature!"
Il me tourna le dos et m'invita à le suivre sur un noir chemin. L'obscurité me fit trébucher à chaque pas.
Mais, au loin, je vis de la lumière. Passée l'ombre des feuillages, s'ouvrit devant moi les portes de FEERIE.
 
merlin_and_vivian
La légende de Merlin
Vign_l_enchanteur
Il était une fois, il y a bien longtemps, l’esprit malin voulut tromper les hommes.

Pour cela il enfanta une jeune femme vierge, Merlin naquit de cette union.

Contrairement au dessein de l’esprit malin, Merlin utilisa ses pouvoirs, non pas pour faire le mal mais le bien !
Alors que sa mère allait être brûlée vive comme toutes les filles-mères de cette époque, Merlin bien qu’âgé de seulement neuf mois pris la parole et sa défense avec une telle aisance et une telle conviction qu’elle fut innocentée !

À la mort du roi Constant, Voltiger son sénéchal ordonna qu’on tua ses deux enfants pour monter sur le trône à leurs places. Mais un des deux fut sauvé grâce à des partisans du roi défunt, il se nommait Uter Pendragon.

Pour se défendre d’un probable retour d’Uter, Voltiger décida d’ériger une tour haute aux portes de la ville, mais telle une malédiction celle-ci s’écroula à chaque fois à peine achevée !
Suivant les conseils de ses astronomes il fit chercher par ses soldats un enfant de sept ans né sans père pour le tuer et mêlé son sang au mortier de la tour.

En chemin les soldats rencontrèrent un enfant qui prétendait être celui qu’ils cherchaient, son nom était Merlin !

Au lieu de le tuer, Voltiger se laissa convaincre par ce jeune enfant de creuser sous la tour pour libérer les deux dragons, un rouge et un blanc qui en empêchaient la construction.

À leur sortie ils combattirent sauvagement, le blanc plus agile et plus jeune triompha !

Face à ce spectacle extraordinaire, Voltiger demanda à Merlin ce que signifiait ce combat, il répondit que le dragon rouge représentait Voltiger et le blanc Uter Pendragon.

Trois jours plus tard la prédiction se réalisa, Uter reprit le trône qui lui était destiné. Le nouveau roi voulu rencontrer celui qui avait prédit sa victoire, pendant sa recherche il rencontra un berger à qui il demanda s’il connaissait un jeune enfant nommé Merlin, « Je suis Merlin » répliqua le berger !

Le roi et ses compagnons s’esclaffèrent, mais à leur grand étonnement le berger se transforma immédiatement en Merlin !

Le roi lui proposa de le suivre à sa cour mais il refusa, toutefois il promit de l’aider de tous ses pouvoirs quand il aurait besoin de lui.

Uter remporta ainsi plusieurs grandes victoires et s’installa avec ses seigneurs dans son château de Carduel au pays de Galles.
C’est là qu’il remarqua la belle Ygerne épouse du duc Hoel de Tintagel, il en devint amoureux fou. Mais celle-ci refusa ses avances, par dépit et tristesse le roi demanda à Merlin de l’aider. Grâce à une herbe cueillie au bord du ruisseau et dont il se frotta le visage, Uter prit l’apparence du mari d’Ygerne et passa la nuit avec elle.

Plus tard elle apprit la mort de son époux au combat la même nuit où elle se croyait dans ses bras ! La honte l’accabla.
Uter Pendragon avec l’aide de Merlin réussit à la convaincre de se marier avec lui, elle avoua qu’elle attendait un enfant d’un inconnu !

À la naissance de l’enfant Arthur (Artus), Merlin chargea le cavalier Antor de l’élever avec son propre enfant Keu !
Seize ans plus tard Uter mourut et son fils Arthur fut proclamé roi de Bretagne.

Onze seigneurs refusèrent d’avoir un bâtard comme suzerain et assiégèrent son château. Merlin mit le feu aux camps des agresseurs et Arthur avec l’aide de ses seigneurs fidèles et surtout de son épée Escalibor, triompha.

La paix ainsi assurée, Arthur aidé de 40 preux alla se mettre au service du roi de Carmélide Léodagan afin de le débarrasser des ennemis qui l’accablaient.

C’est là qu’Arthur succomba au charme de Guenièvre, la fille de Léodagan qui ignorait toujours la véritable identité de son sauveur.
Le bonheur du roi réalisé Merlin décida d’aller dans la forêt de Brocéliande en plein cœur de la Bretagne. Le maître des lieux était un affreux géant tout noir, qui n’avait qu’un pied et qu’un œil, il était capable de faire surgir des monstres, de faire bouger les arbres ou encore de mettre le feu, quiconque s’y aventurait courait le risque de rester éternellement prisonnier du Val sans retour !
C’est là devant la fontaine de Baranton que Merlin rencontra la belle Viviane, il sut immédiatement qu’il lui serait soumis entièrement.
Pour elle, il fit apparaître un château, un verger, des danseurs et des musiciens.

Merlin lui promit de l’enseigner de tous ses enchantements.
Pourtant Merlin décida de retourner à la cour de Léodagan, là le roi de Carmélide proposa sa fille, la belle Guenièvre en mariage à Arthur avant même de connaître tous ses titres.

À peine fiancé le roi Arthur et 14 de ses chevaliers dont Gauvin retournèrent à la guerre en compagnie de Merlin qui leurs montra 15 épées merveilleuses au Val périlleux, tout en contant l’histoire du Saint-Graal, ce vase précieux dans lequel Joseph d’Arimathie recueillit le sang de Jésus-Christ.

C’est à toi Arthur qu’il appartient de dresser la table du Graal en mémoire de la sainte trinité. À la promesse du roi Merlin retourna en Brocéliande où il enseigna de nouveaux jeux à Viviane dont celui d’endormir un homme.

Peu de temps après les merveilleuses noces du roi Arthur, la reine Hélène conçut du roi Ban un enfant qui plus tard eu nom Lancelot.
À sa troisième visite de Viviane en Brocéliande, Merlin fit surgir en cadeau à sa bien-aimée un magnifique château en plein milieu d’un lac, mais qui reste invisible pour tout autre.

De retour auprès du roi au château de Carduel, Merlin décida Arthur d’établir une table ronde et 150 sièges autour, une place à la droite du roi restera vide en mémoire du Christ, jusqu’à ce que le chevalier ayant conquit le Saint-Graal et qui donc en connaîtra la vérité puisse y siéger.

Tous les chevaliers de cette table respecteront le serment solennel : que jamais dame, demoiselle ou homme ne viendrait demander aide à la cour sans l’obtenir, et que si l’un des compagnons présents disparaissait, les autres, tour à tour, se mettraient sans arrêt à sa recherche pendant 1 an et 1 jour.

Après avoir été ordonné chevalier par Arthur, Merlin quitta la cour pour la quatrième fois, arrivé en Brocéliande il enseigna à Viviane à sa demande comment enserrer un homme sans tour, sans murs et sans fers, de manière qu’il ne put jamais s’échapper.

Désormais Merlin était prisonnier d’amour pour toujours !
Le chevalier Gauvin fidèle à son serment décida de rechercher l’enchanteur, puisqu’il ne revenait pas.

Un jour au milieu d’une forêt il rencontra une cavalière sans la saluer comme il aurait dû, celle-ci par représailles lui souhaitait de ressembler au premier homme qu’il croiserait !

Un peu plus loin, Gauvin croisa un nain, et à mesure qu’il avançait, il sentit ses bras et ses jambes diminuer de longueur et son corps se rapetisser à la taille de celui d’un enfant !

Mais cette mésaventure ne le détourna pas de sa recherche et il s’enfonça dans la forêt de Brocéliande. Comme il arrivait auprès de la fontaine de Baranton, il s’entendit appeler par son nom et reconnut la voix de Merlin.

Sans pouvoir être vu celui-ci raconta comment il était prisonnier de Viviane. Gauvin désolé, se remit en route pour Carduel, en chemin et malgré sa petite taille il mit en fuite plusieurs brigands pour sauver la demoiselle qui lui avait jeté un sort, il redevint ainsi comme avant.

Pendant tout ce temps Arthur avait lutté continuellement contre ses irascibles ennemis, les Saxons, les Pictes et les Scots.
Il séjourna quelque temps dans le château de Joyeuse garde, devenu domaine de Lancelot, lequel après avoir chassé les 40 géants qui l’habitaient, en avait fait un lieu de délice !

En réalité le premier nom de Lancelot était Galahad, ses parents en fuite l’avaient confié à Viviane pour l’éduquer au fond du lac de Diane.
Lancelot par sa mère descendait directement de Joseph d’Arimathie, la gloire de reconquérir le Saint-Graal lui revenait donc. Il en fut autrement.

À 16 ans il se présenta à la cour d’Arthur, la reine Guenièvre lui témoigna aussitôt une tendre affection.
Arthur avait vieillit, certains dans son entourage espéraient lui succéder, pour cela ils n’hésitèrent pas à sceller une alliance avec le pire de ses ennemis, le roi « du pays d’où l’on ne revient pas » ce dernier enleva la reine Guenièvre.

De tous les chevaliers partis à sa recherche c’est Lancelot qui la délivra après de rudes combats.
Les ennemis décidèrent alors de faire croire au roi Arthur que Guenièvre et le « Chevalier blanc » Lancelot vivaient un amour coupable !

Convaincu, Arthur était sur le point de les condamner quand Merlin accompagné de Viviane lui démontra leurs innocences.
Finalement les Saxons, les Pictes et les Scots donnèrent la main aux Norvégiens, au Normands et aux Danois, la guerre ouverte était déclarée.

Leurs nefs croisèrent en vue des côtes, les soldats répandirent la terreur dans les villes et les villages.
Arthur malgré son grand age, releva le défi et passa en Armorique.
Un grand combat eut lieu dans l’île d’Aval, en avant de l’île Grande, le roi blessé fut sauver de justesse et la fée Morgane elle-même pansa ses blessures.

Alors qu’il voulut repartir au combat, Morgane l’en empêcha en le faisant garder par 9 de ses fées.
Arthur appela Merlin pour l’aider, mais l’enchanteur à sa grande surprise l’incita à faire comme lui avec Viviane, c'est-à-dire à rester auprès de Morgane pour conquérir un trône éternel.

Le roi renonça à sa couronne pour qu’en fût sein le front de Gauvin.
La conquête du Saint-Graal revenait au fils de Lancelot, lequel s’appelait du premier nom de son père, Galahad.

Et c’est ainsi que depuis 15 siècles Arthur repose dans l’île d’Aval, en attendant que sonne l’heure où la Bretagne ayant besoin de lui, le rappellera à la lumière.

Fin.
L'arbre de Merlin
Vign_vign_michael_kormack_merlin
Il est un arbre qui se souvient encore de Merlin, de Viviane
et de la merveilleuse forêt de Brocéliande.
J'ai vu le chêne sacré, gardien d'orage et de justice,
cacheur d'oiseaux et de fées,cacheur d'aurores très anciennes,
je chante le vieux chêne des routes de poussière.

Aux soirs des plus hauts étés, dans le suspens où montent les ténèbres,
Merlin parle encore dans son ombre et Viviane a des palais sous sa ramure.
A leur pas lumineux s'offre une mousse plus fine que poil de taupe.
J'ai embelli le monde aujourd'hui, dit Merlin,
j'ai coloré des pommes dans les vergers.

Mon regard a mûri les froments et j'ai tendu cette paix mauve sur les toits des villages ;
ô bien aimée, ouvre-moi tes châteaux.
Viviane entend et des voiles se forment.On voit tourner un portail de buée,
on voit Merlin baiser une main d'or.Mais l'arbre est seul à savoir
les battements de ces cœurs.

Un chevreuil blanc viendra goûter l'herbe qui pousse entre ses racines,
un chevreuil blanc viendra lisser son pelage à l'écorce.
Je chante l'arbre légendaire.Je dis qu'il règne
et qu'il est le père de ces champs et de ces collines.
Le ciel qui passe avec son front rapide a fait le signe
et le grand chêne a répondu de tout son lourd feuillage.
Ici fut scellée l'amitié, ici la parole fut dite,ici l'anneau fut échangé,
ici la coupe fut vidée,ici fut jeune une antique chanson.
Qui sait aimer cet arbre est aimé du silence.

Et l'oiseau bleu qui vit en ramée ,couve jalousement la légende future
au goût de sève et de rosée.

Geo Norge (1898-1990)
Morgane
Vign_morgane3
LA FEE MORGANE

Fille du roi Cornouailles et d’ygerne, elle fût élevée à la mort de son père par Uther Pendragon (père d’Arthur) .
Morgane demeure l’une des plus belles images mythologiques féminines que l’imaginaire humain ait créé. Elle règne sur le Val Sans Retour en forêt de Brocéliande au royaume des fées.
Morgane est la demi-sœur du roi Arthur, elle est également la disciple de Merlin.
Merlin lui enseigna la médecine, l’astronomie, la magie et l’ingromancie.
Morgane sensuelle, grande, cheveux longs brillants souvent nattés, regard gai et innocent, énigmatique et provocatrice, elle trouble les cœurs, pervertit les âmes ou les sauve. Elle est la maîtresse absolue de la vie, de la mort, femme éternelle, mère, amante et fille toute à la fois.
Elle est la grande reine, souveraine de l’île d’Avalon, séjour des bienheureux.
Morgane maîtrise l’art de la métamorphose et se transforme comme il lui plaît.
Morgane, éperdument amoureuse du beau chevalier Guyomard, décide alors de se venger quand elle découvre son infidélité. Elle suit les deux amants et leur jette un sortilège attachant magiquement Guyomard et la demoiselle à quelques pas l’un de l’autre, les condamnant à se voir sans cesse sans pouvoir se rejoindre.
Elle utilisait ses pouvoirs à des fins maléfiques et obtenait ce qu’elle voulait des hommes grâce à sa beauté.
La fée Morgane, reine d’Avalon (l’île aux pommes de l’autre monde) porte une branche de pommier, symbole celtique de la paix et de l’abondance. Elle y tenait ses amants captifs (dans le val sans retour), mais ce n’était qu’imaginaire. Lancelot mit fin à l’enchantement bravant les terreurs imaginaires et libera ceux qui subissaient le joug de Morgane.
Symboliquement elle est une déesse hivernale des ténèbres et de la mort par opposition à Arthur qui est le seigneur de l’été.
Morgane est guérisseuse et magicienne, fidèle au monde merveilleux d’Avalon qu’elle abandonnera un temps pour tenter de reprendre ses principes dans le monde réel.
Petit a petit, Morgane a perdu sa nature de femme pour prendre l’aspect désincarnée de certaines fées que le regard du mortel éclaire ou assombrit selon son état d’âme.
A la fois femme et savante, fée sylvestre, nymphe des vagues, sorcière et enchanteresse, c’est l’une des figures les plus riche et attachante de la famille des fées.
C’est une figure emblématique des légendes celtes, magicienne au double visage l’un bon, l’autre mauvais. Elle révèle l’aspect rédempteur de son personnage lorsqu’elle se fait reine guérisseuse d’Avalon, gardant le corps d’Arthur dans la mort.
La nature de Morgane apparaît dans sa double pratique de la guérison et de la magie noire.
C’est une épine dans la vie d’Arthur mais aussi sa gardienne dans la mort, elle fût incestueuse avec Arthur et de cet inceste est né MORDRED qui causera la chute de son père le roi Arthur.
Elle aussi, comme la fée Viviane, fait partie intégrante de la légende du roi Arthur.
Elle a le caractère impérieux et les pouvoirs infaillibles. Morgane punit le mensonge, le parjure et le crime de lèse-majesté : l’enchantement qui frappe les chevaliers infidèles dans le Val Sans Retour en est un exemple.
Morgane apparaît souvent comme le double féminin de Merlin. Comme lui, elle a des origines royales, elle manipule le temps, elle vole à la façon d’un oiseau et se métamorphose.
Morgane finit par devenir celle par qui le malheur arrive :
Elle révèle à Arthur les amours de Lancelot et Guenièvre.
Elle tente plusieurs fois de tuer son demi-frère.
Elle cherche à s’emparer de la couronne pour son amant Accolon.
Elle conçoit Mordred qui précipitera la ruine du royaume et la dissolution de la table ronde.
Elle porte même la responsabilité de la fin du roi Arthur en lui dérobant le fourreau d’Excalibur qui le protégeait de toutes blessures.

BAUDOIN LAURENCE
le miroir aux fées
Vign_1619395948_1
A l'entrée du Val sans retour, l'étang du Miroir-aux-Fées souligne l'emprise féerique sur cette vallée. C'est par l'autre côté de ce miroir que l'on accède à un autre monde, on passe la porte des légendes. Autre signe, en haut du Val, une formation rocheuse porte le nom de Siège de Merlin, car il avait coutume dit-on d'y venir voir le soleil se coucher sur la forêt, et d'y réfléchir aux mille manières d'enchanter le monde.
Le miroir aux fées est un lac bordé d une forêt si intense que le vent n y passe jamais, les fées y lisaient leur avenir en y jetant un grain de blé.
Elles sortaient la nuit, le jour, elles étaient invisibles
Sept fées vivaient dans ce lac, situé au val sans retour
 
Vign_cascade-foret-broceliande
 
Vign_dsc_3067
 
Vign_dsc_3068
Merlin & Viviane
Vign_images
Viviane est une tres belle jeune femme qui est née au chateau de Comper, à Concoret.
Une jour, alors qu'elle se promene vers la fontaine de Barenton, à Brocéliande, elle rencontre Merlin.
Le magicien tombe sous son charme et accepte volontiers que Viviane devienne son éleve.

Elle apprit tous les sorts que Merlin lui enseigna.
Un jour, Merlin lui construisit un chateau sous un lac et Viviane sera, dés lors, connue sous le nom de la Dame du Lac. Ce chateau est protégé par des sortileges et on ne peut y entrer que si Merlin ou Viviane le veulent.



Viviane vivant dans la forêt de Brocéliande (dans laquelle vivent de nombreuses especes féerique comme les dragons), enleva le jeune Lancelot, alors qu'il était encore enfant, apres la mort de son pere le roi Ban de Bénoic ; (mort de tristesse en apprenant que son royaume avait été brulé par son ennemi Claudas de la Terre Déserte ). Elle l'emmena au plus profond d'un tres grand lac duquel il crut ne jamais pouvoir ressortir, ignorant qu'il s'agissait là du « passage » obligé pour rejoindre le royaume merveilleux et caché d'Avalon, l'île sacrée, ultime refuge de la tradition celtique. Dans d'autres textes, il ne s'agit pas d'Avalon mais du lac de Diane (cf Le Merlin Huth, roman du XIIIe siecle) Sa mère, la reine Hélene se retira par la suite dans un couvent jusqu'à la fin de sa vie. Viviane enseigna les arts et les lettres à Lancelot, lui insufflant sagesse et courage, faisant de lui un chevalier accompli. Elle le mena alors à la cour d'Arthur, à Camelot, pour y être adoubé, et le présenta aux chevaliers de la Table Ronde, dont il devint le plus célebre représentant.



Selon une des nombreuses variantes de la légende, Merlin succomba aux charmes de Viviane et elle lui demanda de lui enseigner ses secrets. Merlin apprit à Viviane pratiquement tout ce qu'il savait. Plus tard, Viviane fit tourner neuf fois un voile magique autour de son amant endormi. Il devint ainsi son « amant éternel ». Finalement, Viviane enferma Merlin dans une tour de verre (ou une grotte, d'apres les différentes légendes). Une autre variante fait de Viviane la responsable de la mort de Merlin. En effet, voulant préserver sa virginité des assauts répétés du vieil Enchanteur, Viviane lui demande de l'initier à la magie. Dans le seul but de la conquérir, Merlin accepte, tout en sachant (grâce à son don prophétique) qu'elle causera sa perte. Viviane l'enterre vivant dans une tombe grâce à un enchantement.
 
Vign_63054206
 
Brocéliande
Brocéliande
Vign_forgotten_melody_by_irulana
Aux bois sombres où les légendes chantantes,
Chaque nuit prennent vie, sous les yeux ébahis
Des spectres de chevaliers, ombres mouvantes
Croisant par un chemin, belles fées endormies...

Les arbres mystérieux écoutent sans bruit,
Des pas lents, incertains sur les feuilles mortes
Compagnon d'un instant du grand hibou qui fuit
Vers la clef cachée, l'imaginaire porte.

Près des buissons se trouve une cabane,
Solitaire et calme, l'oiseau s'approche.
Au-dessus d'un sorcier, lugubre il plane,
Mais, protecteur, près de l'Homme reste proche.

Et alors que la longue nuit se termine,
Près d'une grotte, rode une lumière...
Deux yeux rouges la regardent qui chemine
C'est le dragon noir tapis dans sa tanière.

Une épée luit un instant, ce n'est pas l'heure
Et elle disparait protégée par la forêt
Il lui faudra la magie pour que l'animal meurt,
Ce matin-là, elle lui volera ses secrets...
Les Chevaliers de la Table Ronde
Merlin l'Enchanteur
Brocéliande et ses légendes
 
karin-nobbs-la-foret-de-broceliande
WELCOME IN MY WORLD
Créer un site avec WebSelf