LA FÉE MORGAN et SON MONDE
FILLE DE DANA
CELTIK IRISH LEGEND
search_left
TRISTAN & YSEULT
Vign_74543724

Difficile de la raconter car elle a différentes versions, dont les célèbres versions de Béroul et de Thomas d'Angleterre, certaines ont été malheureusement perdus comme celle de Chrétien de Troyes, aucune de celles qui nous sont parvenus ne sont intégraux.

J'ai eu du mal à trouver un bon résumé, donc voilà une grosse synthèse de la légende, en revanche pas de dragon dans celle là !!!

En des temps très lointains, le roi Marc régnait sur la Cornouailles. Lors d’une guerre contre un de ses ennemis, il reçut l’aide du roi de Loonois, Rivalen. Pour le remercier de son secours, le roi Marc offrit à Rivalen, sa sœur Blanche-Fleur pour épouse. Le jeune couple ne tarda pas à célébrer le mariage, mais peu de temps après Rivalen dut repartir à la guerre pour ne jamais revenir. Comme elle apprenait la mort de son époux, Blanche-Fleur découvrit qu’elle portait un enfant. La reine se laissa alors dépérir jusqu’à la naissance de son fils qu’elle appela Tristan pour exprimer toute la douleur qu’elle ressentait alors et elle mourut.
Bien des années plus tard, Tristan retrouva son oncle Marc en Cornouailles. À cette époque le roi d’Irlande exigeait du roi de Cornouailles un tribut annuel. Pour mettre fin à cette pratique, Tristan décida de se rendre en Irlande pour affronter le Morholt, le frère du roi d’Irlande qui était un immense géant. Après une rude bataille où Tristan fut blessé par l’épée enduite de poison, le Morholt fut tué mais avant de mourir, il avoua à Tristan que seule Iseult, la fille du roi d’Irlande, pourrait guérir sa blessure empoisonnée. Il se rendit donc auprès d’elle et elle le soigna sans savoir qu’elle avait affaire à l’assassin de son oncle. Une fois guéri, Tristan retourna en Cornouailles. 

À l’arrivée de Tristan en Cornouailles, il apprit que son oncle avait l’intention d’en faire son successeur mais plusieurs noble s’objectèrent à ce projet. Le roi Marc déclara alors qu’il épouserait seulement la jeune fille à qui appartenait le cheveu doré qu’un oiseau lui avait apporté. En voyant le cheveu, Tristan se rappela la princesse Iseult et proposa à son oncle d’aller conquérir la main de la jeune fille pour lui.
Tristan se déguisa alors en marchand et vogua jusqu’en Irlande. Arrivé là-bas, il apprit qu’un dragon terrorisait le pays. Il se dit alors qu’en terrassant le dragon, ses chances de gagner Iseult seraient sûrement plus grande. Tristan affronta donc la terrible bête et le tua. Malheureusement, la blessure que le dragon avait infligée à Tristan le laissa sans connaissance et un imposteur prétendit qu’il était responsable de la mort de la bête. Toutefois, Iseult et sa mère ne furent pas dupes de ces mensonges et découvrirent Tristan qui était blessé. Elles entreprirent de le soigner mais c’est alors qu’Iseult remarqua que l’épée de Tristan était ébréchée et que le morceau manquant correspondait parfaitement à celui trouvé dans la tête de son oncle, le Morholt. Iseult voulu d’abord venger son oncle en tuant Tristant mais elle ne put se résigner à donner la mort à un si beau chevalier.

Lorsque Tristan fut rétabli, il demanda au roi d’Irlande la main d’Iseult au nom du roi Marc. Le père d’Iseult accepta immédiatement en espérant que ce mariage améliorerait les relations entre la Cornouailles et l’Irlande. Iseult fut profondément blessée que l’homme qu’elle avait épargné la dédaigne au point de la donner à un autre homme. Malgré tout, elle dut s’embarquer pour la Cornouailles.

Toutefois, pendant le périple qui devait les conduire en Cornouailles, Tristan fut pris d'une soif irrésistible. Par erreur, il but le filtre d'amour et en offrit à Iseult. Le jeune couple devint alors éperdument amoureux.
Malheureusement, un jour arriva où le roi Marc découvrit la liaison qui unissait son épouse et son neveu. En effet, il trouva les deux amants endormis l'un à côté de l'autre, séparés seulement par l'épée de Tristan. Au lieu de tuer le couple adultère, Marc échangea son épée contre celle de Tristan et partit sans les réveiller. À leur éveil, Tristan et Iseult comprirent que le roi Marc savait tout. Touchés par la pitié du roi et honteux de leur conduite, les amants décidèrent de se séparer et Tristan partit pour la Bretagne.

Pendant son exil, Tristan souffrait beaucoup de l'absence d'Iseult. Il épousa donc une noble dame de Bretagne, mais cela ne lui apportât aucune joie. En certaines occasions, il retourna en Cornouailles pour voir Iseult en secret mais les nombreuses guerres de cette époque, lui laissaient peu d'occasion. C'est au cour de l'une de ces batailles que Tristan fut sévèrement blessé. Il envoya donc chercher Iseult, sachant que c'était la seule personne au monde capable de le guérir. Il demanda également qu'une voile blanche soit hissée au mât du bateau si Iseult acceptait de venir en Bretagne.

Lorsqu'elle apprit que son amant était mortellement blessé, Iseult accepta tout de suite d'embarquer sur le bateau qui la conduirait en Bretagne. Les marins hissèrent donc la voile blanche. Toutefois, lorsque le bateau fut à proximité des côtes bretonnes, la nouvelle épouse de Tristan, par jalousie, lui affirma que la voile était noire.

Cette nouvelle fit perdre à Tristan la volonté de vivre et il se tua avec son épée en croyant que Iseult avait refusé de venir à son secours. Lorsque Iseult arriva au chevet de Tristan et apprit sa mort, elle fut si triste qu'elle ne tarda pas à aller rejoindre son amant dans l'autre monde.

La légende dit que lorsque le roi Marc apprit la mort du couple, il partit pour la Bretagne afin de ramener les corps de son épouse et de son neveu. Il les fit enterrer dans deux cercueils séparés. On dit toutefois que pendant la nuit, une ronce verte et feuillue jaillit de la tombe de Tristan et s'enfonça dans la tombe d'Iseult. On eut beau couper la ronce, elle repoussa la nuit suivante. Le roi Marc interdit donc de couper la ronce à l'avenir.

 
Vign_114709487859

"... Et Tristan l'offre à Iseut, en disant : « Belle Iseut, buvez ce breuvage. » Iseut boit une gorgée et tend la coupe à Tristan qui la vide à son tour d'un trait. Aussitôt il regarde Iseut d'un air égaré, et l'émoi et la frayeur se peignent sur la figure d'lseut.
  Qu'ont-ils fait ? Hélas ! ce n'est pas le vin de la réserve qu'ils ont bu, ce n'est cervoise ni piquette, mais le boire enchanté que la reine d'lrlande a brassé pour les noces du roi Marc ! Brangaine est saisie d'un terrible doute; elle s'enfuit éperdue. Dieu ! si elle s'était trompée ! Elle se hâte de descendre dans la soute : elle voit le tonneau de boire herbé à moitié vide : « Malheur, malheur à moi ! s'écrie-t-elle. Tristan, hélas ! Hélas ! Iseut ! Vous avez bu votre destruction et votre mort ! »
  Cependant le poison d'amour se répand dans les veines du valet et de la pucelle. Hier ennemis, les voici aujourd'hui remplis de désir l'un pour l'autre. Le lien qui les attache l'un à l'autre leur entre profondément dans la chair, et jamais ils ne pourront s'en guérir. Vénus, la redoutable chasseresse, les a pris dans ses filets ; le dieu d'Amour leur a décoché sa flèche mortelle ; il a planté son drapeau dans leur cœur ; il les tient pour toujours à sa merci. Chacun se sent vide et las, comme étourdi par le breuvage. Ils n'osent encore échanger leurs pensées; mais quand leurs yeux qui se fuient se rencontrent dans un éclair, c'est un périlleux regard qui attise le feu qui déjà les consume. - See more at: http://mythologica.fr/medieval/tristan.htm#

 
 
Vign_tristan-600x315

Quand les plus grands danseurs irlandais rencontrent deux talentueux solistes russes!
Lorsque le symphonique croise le fer avec les meilleurs musiciens celtiques!
Lorsque l'auteur d'Excalibur réinvente la plus belle des histoires d'amour!
Lorsque les plus belles voix réincarnent Tristan & Yseult

TRISTAN & YSEULT
Le Ballet Symphonique Celtique
Première mondiale Nantes Zénith le 7 mars 2014 à 20h30

60 artistes internationaux en live pour un grand spectacle associant ballet classique, danses irlandaises, théâtre, combats de chevaliers, orchestre symphonique et musiciens celtiques pour une création originale nous contant la célèbre légende.
i

 
 

LA MORT DES AMANTS

Nous aurons des lits plein d'odeurs légères,
Des divans profonds comme des tombeaux,
Et d'étranges fleurs sur des étagères,
Écloses pour nous sous des cieux plus beaux.

Usant à l'envi leurs chaleurs dernières,
Nos deux coeurs seront deux vastes flambeaux,
Qui réfléchiront leurs troubles lumières
Dans nos deux esprits, ces miroirs jumeaux.

Un soir fait de rose et de bleu mystique,
Nous échangerons un éclair unique,
Comme un long sanglot, tout chargé d'adieux ;

Et plus tard un Ange, entr'ouvrant les portes,
Viendra ranimer, fidèle et joyeux,
Les miroirs ternis et les flammes mortes.


Charles BAUDELAIRE, Les Fleurs du Mal.


 

 

Vign_a6ee3cbb
 
 
karin-nobbs-le-don-d-une-vie_1_
 
 
Vign_13-11-29-tristan-yseult-pet
 
 
 
Vign_eb2-1

Les origines :

Les origines celtiques des personnages :

 
Vign_tristan1

Tristan
Il est né, selon Thomas d'Angleterre, en Léonois qui serait situé d'après les chercheurs soit en Bretagne, soit en Ecosse. Des éléments de son histoire sont tirés de Triades galloises (courts récits épiques), dans lesquelles Tristan se nomme Drystan. 


 
Vign_Tristan-Yseult-11-11001

Yseult
Son nom est d'origine irlandaise : "sell" ("œil" en français) a donné "Sillid" ce qui signifie "magicienne", dans le sens d'une femme qui pratique la ruse. En effet Yseult a hérité de sa mère des dons de guérison et la science des philtres. 

 
Vign_60901956

Marc
C'est un nom d'origine celte. Dans toutes les langues celtiques, "March" signifie "cheval" et Marc possède effectivement des oreilles de cheval. Il tue le nain qui révèle ce secret. 
La similitude avec l'histoire du Roi Midas et de son coiffeur en fait une anecdote très répandue dans toute l'Europe dès l'Antiquité . 
Certains personnages celtiques lui ressemblent, comme Conomor ou Finn. Ces derniers étaient tous les deux très durs avec leur épouse. 

 
Vign_roiarthurdetoure_1296563503

Arthur
Outre une étymologie celtique, "arz" signifie "ours" (symbole de la royauté chez les Celtes), la présence du Roi Arthur inscrit Tristan et Yseult dans le cycle arthurien.

 

 
Vign_tintagel_1600-5

Les origines celtiques des lieux :

Pour inscrire Tristan et Yseult dans le cycle arthurien, l'action devait se passer dans l'île de Bretagne (Angleterre actuelle). De plus, le lieu de naissance de Tristan était en pays celtique (Bretagne ou Ecosse actuelles). 
En outre Tintagel , lieu de résidence du Roi Marc et cadre d'action principal des rencontres entre Tristan et le Roi Marc, est également celui de la naissance du Roi Arthur d'après Le Roman de Merlin de Geoffroy de Monmouth. 

 
Vign_dc316_tintagelcastle

La symbolique celtique :

La mer : elle est la porte vers l'au-delà des Celtes. C'est pourquoi Tristan se laisse voguer sur la Mer d'Irlande, en espérant revenir guéri de sa blessure infligée par le Morholt, comme c'était alors la tradition.

J’ai laissé de côté les similitudes qu’il existe avec les héros grecs.

 
Vign_iseult
 

Tristan & Iseult

L'amour est parfois le fruit d'une belle histoire légendaire
Comme celle de Tristan et Iseult aux temps médiévaux
Envoyé par le roi Marc auprès de l'ennemi comme émissaire
Demander la main de Iseult et faire taire les Barons rivaux

Mais le récit commence bien avant cela en Cornouailles
Où chaque année le géant Morholt sème la terreur
Et le téméraire chevalier parti à sa rencontre livrer bataille
Vaincre après un combat âpre et revenir en libérateur

Mais blessé durant le duel par l'épée empoisonnée de son adversaire
Il embarque avec sa harpe et ses armes trouver une mort libératrice
Accostant en Irlande et soigné par la reine échappant ainsi à une tombe funéraire
Et rencontra la belle Iseult aux cheveux blonds fille de la dame salvatrice

De cette première rencontre naîtra la flamme de l'amour
Et le destin voulu que ce soit son roi qui l'épouse
Mais le philtre magique devant lié la belle et le roi à toujours
Fut bu par les deux amants et en secret vivre cette passion sans qu'on les jalouse

Mais ses ennemis de toujours celèrent la fin de leur idylle
Et banni par son seigneur il s'exila loin et ainsi erra
Ces faits d'armes furent connus jusqu'au royaume des Sibylles
Mais son attachement à sa douce depuis le premier jour le perdra

Ayant épousé à contre coeur dans sa tristesse une autre qu'elle
Il fut à nouveau blessé grièvement par une lance empoisonnée
Et le signal annonçant l'arrivé de Iseult fut caché par sa femme de jalousie cruelle
Et apprenant sa mort elle s'allongea à ses cotés et le rejoint à tout jamais 

Vign_tristan-iseult
WELCOME IN MY WORLD
Créer un site avec WebSelf